PRESENTATION DU PORT

Organisme public à caractère industriel et commercial doté de la personnalité civile et de l’autonomie financière, le Port Autonome de Cotonou (PAC) est créé le 31 décembre 1964 par la loi n°64-39 modifiée par l’ordonnance N°76-55 du 12 octobre 1976.

Il représente l’autorité portuaire et est chargé d’assurer l’entretien et l’exploitation des installations du Port de Cotonou, de gérer le domaine portuaire et d’exécuter les travaux d’amélioration et d’extension dudit port. Le Port de Cotonou est un débouché naturel vers les pays sans façade maritime et le Nigéria voisin, ce qui lui confère une fonction de port de transit par excellence dans la région du Golfe de Guinée. Il détient le titre du meilleur port de transit, des économies sous régionales, conféré par ses paires de l’Association pour la Gestion des Ports de l’Afrique de l’Ouest et du Centre.

Au plan de la productivité, le port de Cotonou requiert une densité remarquable dans le tissu économique béninois et joue un rôle de transversalité économique et curseur de développement. C’est le principal poumon de l’économie nationale. A ce titre, il participe à 90% des échanges avec l’extérieur, engendre jusqu’à 60% du Produit Intérieur Brut (PIB) et contribue entre 80 à 85% à la mobilisation des recettes douanières et 45 à 50% des recettes fiscales. Cette situation lui confère, une place de choix dans la définition des politiques économiques nationales.

Pour booster sa rentabilité, profiter du potentiel géostratégique énorme dont il regorge et mobiliser les ressources colossales nécessaires pour sa modernisation, le gouvernement de la République du Bénin a opté pour le Partenariat Public-Privé (PPP) en déléguant la gestion du Port Autonome de Cotonou au Port of Antwerp International (PAI), filiale du Port belge d’Anvers, deuxième port européen, derrière Rotterdam. Le contrat de délégation de gestion signé le 08 janvier 2018, s’articule autour de trois axes stratégique : la modernisation des installations et équipements, le repositionnement ainsi que le transfert de compétences au profit du personnel local. Ceci justifie la présence d’une équipe d’experts du port anversois dans la nouvelle administration du Port Autonome de Cotonou, à la tête de laquelle on retrouve Joris THYS, actuel Directeur Général du PAC.

 

L’ESSENTIEL DES INSTALLATIONS DU PORT DE COTONOU

 

  • Plan d’eau de plus de 60 ha ;
  • Zone portuaire de 200 ha environ ;
  • Onze (11) postes à quai pour tous types de navires (conventionnels, porte-conteneurs, RoRo, pétroliers, vraquiers, chalutiers etc…)
  • Un (01) poste pétrolier (ORYX) en zone sud représentant un linéaire de 250 m ;
  • Un (01) Port de pêche ;
  • Deux (02) nouveaux postes à quai de 600 ml réalisés dans le cadre du MCA et concédés au Groupe BOLLORE ;
  • Zones franches pour le Niger, le Burkina-Faso, le Mali et le Tchad ;
  • Des magasins et entrepôts ;
  • Des Terre-pleins revêtus ;
  • Des Parcs à conteneurs ;
  • Des Aires de stockage de véhicules d’occasion ;
  • Des dépôts gaziers.