FORMATIONS SUR LA GESTION D’UN TERMINAL A CONTAINERS ET PLANIFICATION, l’APEC appui l’expertise PAI pour la formation des agents portuaires.

Ils sont six (06) agents portuaires à avoir pris part du 03 au 14 Juin 2019, à une mission de formation au Port d’Anvers respectivement sur la gestion des terminaux et planification. 

Le résultat attendu de ce stage est de renforcer la capacité d’intervention des acteurs, actualiser leurs connaissances en la matière et susciter en eux, la prise d’initiative face aux aléas de l’opérationnel. Gérer avec professionnalisme le flux de containers manutentionnés sur une plateforme, est une spécificité, dont il convient de s’approprier les rudiments en vue de garantir un niveau de compétitivité optimal pour son port.

Ce fut également l’occasion pour les ambassadeurs du PAC de toucher du doigt l’immensité de l’expertise du Port d’Anvers et sa capacité à booster la modernisation et la compétitivité du Port de Cotonou. 

Aux dires de Jocelyn AGBANDE, Chef Service du Trafic Terrestre et du Contrôle des Opérations Commerciales (STTCOC) l’un des participants, de manière générale, cette formation a été pour lui, un rendez-vous d’échanges d’expériences et lui a permis d’avoir une vision plus ambitieuse sur l’organisation du port qui doit être une plateforme logistique dynamique avec la contribution de toute la communauté portuaire.

La formation des agents portuaires une garantie pour la performance du Port de Cotonou.  PAI travaille à ça. 

Photo: archives.

LES AVANCES SUR ESCALES DÉSORMAIS PAR CHÈQUES CERTIFIES OU VIREMENT BANCAIRE...

Dans le cadre de l’amélioration et de la sécurisation des processus de paiement au Port Autonome de Cotonou,  il est porté porter à la connaissance des acteurs portuaires qu’à partir du 1er juillet 2019, les avances sur escale ne pourront plus être réglées en espèces. Seuls les chèques certifiés et les virements bancaires seront acceptés.

Lire cet important communiqué de la Direction Générale...

 

CODE ISPS : le Port de Cotonou reçoit le trophée de l’excellence, message de la direction générale

La semaine du Mercredi 12 au Vendredi 14 Juin 2019 a connu la visite au Port de Cotonou des gardes côtes américains. Cette mission d’audit a permis aux experts américains d’évaluer le niveau d’exécution des recommandations issues de leurs précédentes missions. Rappelons que l’audit a porté sur plusieurs volets notamment :

  • les contrôles des plans et procédures de sûreté,
  • le contrôle des accès du port,
  • l’efficacité de la vidéo-surveillance et du système des badges,
  • la signalisation dans le port,
  • la mise à jours des logbooks et la vérification des formations destinées aux membres du staff de sécurité.

Les structures concernées sont la Police Républicaine, la Direction de la Marine Marchande et le Port Autonome de Cotonou. 

Au terme de leur mission et satisfaits des améliorations et des nouvelles dispositions prises en vue du respect des normes du CODE ISPS, les experts américains ont décerné le certificat d’engagement pour l’excellence de la sécurité portuaire au Port de Cotonou et ont exprimé le souhait d’un processus d’amélioration continue pour le bon fonctionnement du port. A cet effet, la Direction Générale du Port Autonome de Cotonou adresse ses sincères félicitations au personnel mobilisé et à tous les partenaires et usagers qui ont contribué à l’obtention de ce résultat positif. Elle les invite à présent à maintenir le cap quant au respect des normes de sécurité en vigueur. 

La Direction Générale 

Visite prochaine des gardes côtes américains au Port de Cotonou, le message du Directeur Général aux acteurs portuaires

Message de la Direction Générale aux clients et usagers

 

Du 10 au 16 Juin 2019, le Port de Cotonou accueillera une visite des Gardes côtes américains. Cette mission d’évaluation vise à jauger la conformité de notre dispositif de sûreté - sécurité au Code international pour la sûreté des navires et des installations portuaires (ISPS) d’une part et d’évaluer le niveau de mis en œuvre des recommandations faites lors de leur précédente visite d’autre part. 

 

Les clients et usagers sont priés de se conformer strictement, comme à l’accoutumé aux mesures sécuritaires et divers contrôles de routine. Il est indispensable pour chaque acteur de respecter les  dispositions du code ISPS pour maintenir la plateforme de Cotonou, au rang des ports sûrs et sécurisés.

 

Cordialement.

La Direction Générale.

 

 

Mise en oeuvre du Code ISPS au Port de Cotonou, point des avancées...

Du lundi 10 au samedi 16 Juin 2019, le Port de Cotonou accueille une mission des Mission des Gardes côtes américains. Objectif : évaluer le niveau d’exécution des recommandations formulées lors de la mission précédente. C’était du 06 au 08 Août 2018.

Un aperçu sur le code ISPS

Code international pour la sûreté des navires et des installations portuaires, en Anglais : International Ship and Port Facility Security (ISPS), est un code en deux parties (A et B), qui a été adopté le 12 décembre 2002 par la résolution 2 de la Conférence des gouvernements contractants à la Convention internationale pour la sauvegarde de la vie humaine en mer (Solas), de 1974. 

C'est à la suite des attentats du 11 septembre 2001 que la volonté d'établir une procédure internationale sur la sûreté des installations portuaires et des navires apparait. La prise en compte de la possibilité qu'un navire puisse être pris pour cible potentielle par des terroristes, que ce navire soit le but de l'attentat (paquebot, pétrolier, gazier, etc.) ou simplement le vecteur (le navire pris d'assaut serait volontairement dirigé vers une infrastructure terrestre ou maritime) mène les États-Unis à proposer la création du code ISPS à l'Organisation maritime internationale.

Le code ISPS est en vigueur depuis juillet 2004 sur tous les navires. En France le certificat de sureté d'un navire est délivré par les inspecteurs des affaires maritimes ayant la qualification d'auditeur ISPS à l'issue d'un audit à bord du navire. Le plan de sûreté doit être défini par les infrastructures portuaires et par les navires. Ce plan recense les moyens de lutte ou de protection, les zones de rassemblement du personnel, les localisations des boutons d'alerte à distance du SSAS, le descriptif des actions relatives aux niveaux de sureté et de manière générale toute information utile dans le cas d'une situation de menace. C'est un document confidentiel. 

Le navire et son interface (autre navire ou port) conviennent par la signature d'une déclaration de sûreté, des devoirs de chacun quant à la sûreté de l'ensemble (qui fait quoi quand et comment), les plans de sûreté doivent être validés par une autorité. 

•Un agent de sûreté est désigné à bord de chaque navire. (Ship Security Officer ou SSO)


•Un agent de sûreté est désigné dans chaque compagnie propriétaire de navires. (Company Security Officer ou CSO)


•Un officier de sûreté est désigné dans chaque infrastructure portuaire. (Port Facility Security Officer ou PFSO)


•Des niveaux de sûreté sont définis (1,2 ou 3) le niveau 3 correspondant à un potentiel de menace grave


•Un navire en visite dans une infrastructure portuaire doit appliquer au minimum le niveau de sûreté de cette dernière


•Une infrastructure portuaire peut avoir un niveau général de sûreté inférieur à celui d'un navire, tout en appliquant des mesures adéquates pour la zone du navire de niveau de sûreté supérieur. 

Rappelons qu’à ce jour, L’expertise PAI a facilité la formation des PSO et des PFSO au Port de Cotonou.  A suivre.