Formation en pilotage de remorqueur, le PAI concrétise le rêve des pilotes béninois

Actuellement la capacité d’accueil du port de Cotonou est limitée au navires d’environ 275 m de long maximum. Pour le moment, le Port de Cotonou n’arrive pas à répondre favorablement aux sollicitations des navires modernes de 300 m et plus. En attendant les travaux d’aménagement à venir, huit agents du PAC dont deux (02) capitaines de remorqueurs, quatre (04) matelots et deux (02) pilotes sont en mission au Port partenaire d’Anvers pour une formation de quatre (04) semaines sur le pilotage des remorqueurs. 

Depuis les simulateurs du Port d’Anvers, les agents en formation visualisent le bassin de Cotonou et s’exercent à acquérir les aptitudes pour manœuvrer en toute sécurité les navires plus long.  En plus des exercices qui se font dans les simulateurs, les missionnaires du PAC sont confrontés à des cas pratiques lors des opérations manœuvres auxquelles ils participent au Port d’Anvers, toute chose visant à les familiariser   

  • Aux techniques modernes de remorquage ;
  • Aux outils et notions pour accueillir et appareiller les navires de 300 m et plus ;
  • Aux techniques nécessaires pour améliorer l’usage du système de pilotage du remorqueur Amérique.

En effet, sur les huit (08) agents attendus à Anvers pour ladite formation, un premier groupe dont le Commandant du Port y séjourne en ce moment, le second groupe étant programmé pour le mois d’août 2019.

Cette formation s’inscrit dans l’un des axes stratégiques du partenariat PAC-PAI qui est le transfert de compétences et contribuera à améliorer substantiellement la capacité d’accueil des navires du Port de Cotonou et accroître le trafic.

Photos: archives