Séminaire des entreprises belges et béninoises

L’initiative de Port d’Anvers International, une 1ere du genre.
En effet, une quarantaine d’entreprises belges et une centaine d’entreprises béninoises en séminaire économique pour des échanges d’expertises et création de partenariats.

Ça se passera le lundi 25 novembre 2019 à l’hôtel Azalai de Cotonou.

Cet évènement renferme plusieurs enjeux : Les chefs d’entreprises béninois et belges auront l’occasion de tisser des liens d’affaires, échanger et discuter des projets d’avenir commun. L’industrie portuaire anversoise y sera représentée par ses principaux représentants.

C’est aussi une porte ouverte sur l’Europe aux différentes entreprises béninoises enregistrées et des possibilités de marchés béninois voir africains pour les entreprises belges.

C’est enfin une véritable opportunité de captation d’investissements d’entreprises européennes en quête d’opportunités africaines.

 

Signature du contrat de Réalisation de l’étude géotechnique du Port de Cotonou, les préalables des grands travaux lévés

Le contrat de réalisation de l’étude géotechnique du nouveau terminal N°5 qui sera construit au Port de Cotonou a été signé ce vendredi 15 novembre 2019 à la Direction Générale du Port Autonome. En prélude à l’exécution des grands travaux prévus au plan d’investissements, le Port Autonome de Cotonou a retenu au terme d’un appel d’offre international, le Groupe China Harbour Engineering Company LTD (CHEC) pour l’exécution de l’étude géotechnique du Port de Cotonou. Une fois les études achevées, la phase d’opérationnalisation des grands travaux sera enclenchée pour transformer le visage de notre port et assurer sa modernisation.  Rappelons que le Groupe CHEC jouit d’une grande expérience dans le domaine et est déjà présent au Nigéria, au Ghana et en Côte d’Ivoire.

23.000 T de noix de karité en partance pour la Suède

Le volume des exportations, en nette amélioration. 23.000 Tonnes de noix de karité à destination de la suède. C’est la preuve évidente de l’importance que prend désormais l’exportation des produits locaux dans le trafic  au Port de Cotonou. Autrefois, en proportion quasiment insignifiante les exportations commencent par prendre de l’envergure au Port de Cotonou grâce à la politique gouvernementale et les reformes en cours d’opérationnalisation. De bonnes perspectives donc pour le développement de l’entreprise et pour l’exportation en générale.

Le Port Autonome de Cotonou procure le sourire aux pensionnaires du CPSA de Sègbèya.

Poinçons pour écriture braille, cannes blanches, papiers brailles, ordinateurs, imprimantes et des vivres constituent l’essentiel du don estimé à 3,5 millions de FCFA fait ce jeudi 24 octobre 2019 par la Jeune Chambre Internationale Cotonou Espoir au Centre de Promotion Sociale des Aveugles et Amblyopes (CPSA) de Sègbèya, grâce à une importante contribution du Port Autonome de Cotonou. En s’associant à cette noble initiative, le PAC reste dans sa dynamique de solidarité vis à vis des couches les plus nécessiteuses. Le CPSA Sègbèya est une école spécialement dédiée aux enfants handicapés visuels. Cent trente (130) apprenants dont quarante-huit (48) filles y sont inscrits cette année. Malgré leur handicap, ils réalisent des performances scolaires insoupçonnées. Au titre de l’année scolaire écoulée, l’école a enregistré des taux d’admission de 100% au CEP et de 60% au BAC. Le CPSA est une école de référence qui a déjà livré au marché de l’emploi, des compétences utiles dont le collègue Guillaume AWOULOU agent du PAC autrefois pensionnaire de la première promotion dudit centre. Après OTCHA, GLAZOUÉ c’est le CPSA Sègbèya qui bénéficie des biens faits de la responsabilité sociale du PAC. Néanmoins, pour que la détermination des apprenants ne s’étiole, l’achat d’un nouveau bus pour faciliter leur mobilité déjà délicate et la réfection de la cuisine de l’école sont des actions urgentes vers lesquelles la chaîne de solidarité doit s’étendre.

SCCOM/PAC

Les opérateurs nigériens réitèrent leur attachement au Port de Cotonou

Des échanges très enrichissants qui quelquefois un peu houleux, mais toujours empreint de convivialité. Démonstration et preuves à l'appui, les acteurs portuaires du Benin (PAC - ATRAL - PIC etc...) ont réussi à convaincre leurs frères et partenaires nigériens de l’opportunité de la réorganisation en cours au Port de Cotonou. Malgré les tensions parfois vives, un point de convergence saute à l’œil: le positionnement préférentiel du Port de Cotonou et le bien-fondé des réformes qui s’y exécutent. Une chose est certaine, les chantiers engagés sont prometteurs et un retour en arrière n’est nullement envisageable a réaffirmé Cotonou.